Le Parc,
Territoire
Le Parc,
organisme
public
Le Parc,
et ses
partenaires

Patrimoine bâti

Espace plat où les altitudes restent très proches du niveau de la mer, le sol de la Camargue, principalement constitué d’alluvions, n’offre pas de pierres et peu de grands arbres pour le bois d’œuvre.
Restées pendant longtemps une architecture d’abri et de refuge pour les plus humbles, les techniques vernaculaires (cabanes de gardian et abris de bergers) ont utilisé les matériaux plus éphémères que leur offraient le milieu naturel : la terre pour les murs, les petits troncs pour la charpente et la sagne - chaume de roseau - pour la couverture.
Les matériaux de construction durables, notamment la pierre de Fontvieille, ont dû être importés à grand frais par voie navigable. Leur utilisation est historiquement limitée aux mas, aux ouvrages défensifs ou religieux.
Le Camargue possède donc un patrimoine bâti discret et disséminé composé de mas,  d’églises, de tours de guet, de phares, de châteaux.

Découvrir 10 bâtiments d'intérêt patrimonial sur le territoire du Parc de Camargue

La cabane traditionnelle

Le roseau (Phragmites australis) constitue le matériau de base de construction des bergeries et des cabanes. Au 19e siècle et au début du 20e siècle les personnes de condition modeste — gardians, saliniers, ouvriers agricoles,bergers, paluniés — se contentent d’abris réalisés à partir des matériaux locaux, bois et roseau.


Toits de sagne en Camargue par COPSI1

Lire la suite

Haut de page

L'histoire de l'église des Saintes-Maries-de-la-Mer

L’origine de l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer reste mal connue. Les données archéologiques sur l’édifice ne sont pas fiables car les sources sont anciennes et leurs dires invérifiables. A cause de ce flou, bien souvent l’histoire de l’église et de son origine laissent le champ libre à une interprétation mélangeant le mythe et une possible réalité historique. On sait cependant qu’il y a eu destructions et reconstructions de différents sanctuaires de l’antiquité tardive jusqu’à l’époque médiévale. Cela permet de penser qu’un culte chrétien (peut-être d’origine païenne) existe dans ce lieu depuis très longtemps.

Lire la suite

 

Pour en savoir plus sur le patrimoine bâti en Camargue

Lire : « Richesses et secrets de l’architecture en Camargue »

Cet ouvrage propose un panorama complet de l’architecture en Camargue. Grâce aux clés de compréhension de ces édifices, de leurs implantations, de leurs matériaux, c’est un voyage à travers le temps et la culture camarguaise qui vous est proposé. Vous découvrirez de quelle manière cette terre, souvent hostile, a influencé les choix architecturaux et à quel point les bâtiments sont adaptés à leur environnement.

Courrier  du Parc n°57 : coédition Parc naturel régional de Camargue et Ecole d’Avignon, septembre 2010, en vente auprès du Musée de la Camargue.

 

Parc naturel régional de Camargue - Mas du Pont de Rousty - 13200 Arles - Tél. 04 90 97 10 82 - info@parc-camargue.fr

Site internet créé par ID-Alizés / Design BDD Communicationi