Le Parc,
Territoire
Le Parc,
organisme
public
Le Parc,
et ses
partenaires

L'industrie, depuis le milieu du 19e

La proximité de Marseille et de ses savonneries grandes consommatrices de soude dont la fabrication s’effectue à partir du sel ainsi que la situation du delta dans l’axe commercial Rhin-Rhône ont déterminé, il y a plus d’un siècle, la vocation industrielle de la pointe est du delta du Rhône. De Salin-de-Giraud à Fos-sur-Mer, trois pôles se sont développés.

Les salins

Longtemps pratiquée de manière artisanale et localisée, la production de sel prend une dimension industrielle à la fin du 19e siècle. Progressivement, 20 000 ha  de lagune sont aménagés soit 15 % de la superficie du delta. Actuellement, près de l’embouchure du grand Rhône, le salin de Giraud (6 000 ha) extrait de l’eau de mer du chlorure de sodium  (340 000 t/an). Cette production "sur contre sel" est destiné au déneigement des routes. A l’ouest du petit Rhône, celui d’Aigues-Mortes (10 000 ha) s’est orienté vers la production du sel alimentaire (450 000 t/an). L’activité des salins s’appuie sur des communautés immigrées fixées dans le bourg de Salin-de-Giraud. L’ensemble  de la production est assuré par le Groupe Salins.

Mise en camelle du sel aux salins de Giraud © Emmanuel Vialet

Haut de page

L\'usine Solway

Fabricant de soude industrielle à partir de sel marin, le groupe belge Solvay offre aux salins de Giraud un débouché essentiel dès sa création en 1896. Il contribue au développement industriel de la région mais aussi à l’émergence du village de Salin-de-Giraud, cité ouvrière modèle construite dans la tradition du patronat social du Nord, avec infirmerie, centre sportif, cinéma, école primaire   et, Provence oblige, son arène ! Les destins longtemps soudés du salin de Giraud et de Solvay se séparent lorsque l’usine abandonne en 1962 la production de soude (et donc l’achat de sel) pour celle de carbonate de chaux aux multiples usages (papeteries, dentifrices, mastics, encres...). En 1981, l’unité de chimie minérale se double d’une unité de chimie pharmaceutique qui produit des principes actifs employés notamment en cardiologie et gastro-entérologie.

Usine Solvay à Salins-de-Giraud © Jean Emmanuel Roché

Haut de page

Le complexe de Fos-sur-Mer

Né dans les années 1960, cet énorme complexe de 10 000 ha s’étend de Port-Saint-Louis-du-Rhône à Fos-sur-Mer. Géré par le port autonome de Marseille, il comprend une multitude de branches : terminaux portuaires géants (pétrolier, méthanier, minéralier, marchandises), complexe sidérurgique assurant le quart de la production française d’acier (SOLLAC), raffineries de pétrole (Esso, Shell), filières diverses de produits chimiques (Elf Atochem), constructions métalliques offshore (Eiffel), stockage et incinération de produits chimiques, dépôts pétroliers pour ne citer que les principales unités sur un total de 400 entreprises !

Plus d'informations sur le Port autonome de Marseille

Môle graveleau Port Autonome de Marseille à Port-Saint-Louis © Jean Emmanuel Roché

Haut de page

Salin-de-giraud, un hameau né de l\'industrie du sel

Au 19e, Le village de Salin-de-giraud s’est développé près de l’embouchure du grand Rhône suite à l’achat de 8000 hectares d’étangs et de marais par un ingénieur chimiste lyonnais du nom d’Henri Merle en 1855 en vue d’alimenter en chlorure de sodium et autres sels, son exploitation de Salindres dans le Gard. En 1895, la société Solvay s’installe à son tour en raison de la bonne position du lieu. Le sel acheté aux établissements Merle permet la fabrication de la soude qui est transportée aux savonneries de Marseille par bateau via le Rhône puis la mer.

Parc naturel régional de Camargue - Mas du Pont de Rousty - 13200 Arles - Tél. 04 90 97 10 82 - info@parc-camargue.fr

Site internet créé par ID-Alizés / Design BDD Communicationi